Notre mission : Soutenir l'école publique et animer la vie locale.

Revue de presse


Sud-Ouest - Edition Bordeaux du 16 Avril 2016


Article Journal Sud-Ouest 15 Avril 2016 - Les Tsigane sans clichés

Article Journal Sud-Ouest 15 Avril 2016 - Les Tsigane sans clichés (2)


Sud-Ouest - Edition Bordeaux du 19 Janvier 2016


Exposition Photo - Histoire d'eaux - Article Sud-Ouest en date du 13 Janvier 2016



Sud-Ouest - Edition Bordeaux du 13 Janvier 2016


Exposition Photo - Histoire d'eaux - Article Sud-Ouest en date du 13 Janvier 2016

Exposition Photo - Histoire d'eaux - Article Sud-Ouest en date du 13 Janvier 2016



Sud-Ouest - Edition Bordeaux du 30 Mars 2015


Article Sud-Ouest en date du 30 Mars 2015 - Exposition Didier Esquer



Sud-Ouest - Edition Bordeaux du 2 Janvier 2015


Les enfants du quartier réalisent un court-métrage avec Marlou Films

Article du Journal S.O. du 02 Janvier 2015

Visualiser ce court métrage à partir de ce lien



Sud-Ouest - Edition Bordeaux du 25 Novembre 2014


Edition Sud-Ouest du 25 Novembre 2014

Edition Sud-Ouest du 25 Novembre 2014



Bordeaux Magazine - Novembre 2014


Bordeaux Magazine - Novembre 2014

Bordeaux Magazine - Novembre 2014 - Article


Ecole ouverte - Printemps 2013


Bacalan - L'Amicale laïque propose son exposition annuelle reprenant les travaux de deux ateliers phares de l'association.
Avec comme titre « Ici est ailleurs », choisi par Bruno Caup, enseignant en photographie, et le sculpteur Régis Pedros, on avait du mal à imaginer quelle présentation l'Amicale Laïque de Bacalan allait bien pouvoir inventer cette année pour son exposition.
Après du gazon recouvrant le rez-de-chaussée il y a deux ans et les tonnes de sable déposées l'an dernier, les organisateurs ont décidé d'installer un train dans leur local.
Fort heureusement, il s'agit d'un train miniature, prêté par l'école Charles-Martin, mais qui reprend bien l'idée directrice de l'exposition : les voyages.

Deux expositions s'enchâssent ainsi.

Les élèves du Collège Blanqui découvrent la Capitale...

Dans le cadre de l'École ouverte orchestrée par deux animateurs de l'Amicale laïque de Bacalan et la CPE du collège Blanqui, vingt jeunes ont passé trois jours dans la capitale durant les vacances de printemps.

Sitôt le pied posé sur le quai de la gare Montparnasse, le rythme parisien a su s'imposer aux jeunes Bordelais : pas alerte dans les couloirs de métro, marche soutenue sur les grandes avenues, réel échauffement pour monter les quelque 452 marches de Notre-Dame afin de mieux se projeter dans le monde de Victor Hugo.

Telle la Stryge, la plus célèbre des chimères qui regarde pensivement Paris, les collégiens ont pu profiter sous le soleil d'un panorama imprenable sur la Seine, ses ponts et les nombreux monuments parisiens.

Une visite « tour du monde » les attendait ensuite au musée du Quai Branly.

Une excursion parisienne au pas de course...

Après avoir salué la Dame de Fer, une croisière sur la Seine a pour une heure reposé des pieds bien fatigués.

Un carnet de voyage

La dernière petite course dans le métro bondé pour ne pas manquer le dernier TGV a beaucoup plu aux jeunes.

Le lendemain, au collège, bercé par des musiques sur Paris, chacun a réalisé une page d'un carnet de voyage. C'est autour d'un somptueux buffet confectionné par les parents et de flans parisiens offerts par la boulangerie Lacaule que les jeunes ont pu partager leurs découvertes parisiennes avec leurs familles.

Alain Mangini
Extrait du journal Sud Ouest, en date du 17 Mai 2013



L'art reprend vie après les travaux


Même si les activités ont continué dans d'autres locaux, comme l'école Achard, l'Amicale laïque de Bacalan a fermé ses portes pendant plus d'un an. En premier lieu à cause des problèmes de sécurité car le plancher de l'étage ne proposait plus de garanties suffisantes pour accueillir le public en nombre. En plus de la consolidation du plafond, l'association en a profité pour rénover l'ensemble des locaux, avec l'appui de bénévoles et des salariès qui, comme Fabien Hude, le directeur, ont sacrifié leurs vacances pour travailler la ferronnerie, le carrelage, l'électricité et la plomberie. De nombreux artisans du quartier sont venus apporter leur aide, leurs conseils, et donner également des matériaux.

« Intimerrance »

L'atelier sculpture, animé par Régis Pedros, va pouvoir dès mardi réintégrer les locaux avec une nouvelle pièce créée pour leur activité dans un ancien garage rénové.

Jeudi dernier, pour fêter le retour dans les locaux du 2, rue Duquesne, une petite fête a été organisée, doublée par le vernissage d'une double exposition de deux ateliers emblématiques de l'Amicale laïque.

Cette exposition nommée « Intimerrance », représentant à la fois les voyages, l'intimité et la recherche, compte plus de 50 photos réalisées par les adhérents du club photo.

Le président de l'Amicale laïque, Jean-Pierre Rolland

Cette exposition ouverte à tous jusqu'à la fin du mois, regroupe également une quinzaine de travaux des élèves de l'atelier sculpture.

A.M.


Invitation au voyage

Bacalan - L'Amicale laïque propose son exposition annuelle reprenant les travaux de deux ateliers phares de l'association.
Avec comme titre « Ici est ailleurs », choisi par Bruno Caup, enseignant en photographie, et le sculpteur Régis Pedros, on avait du mal à imaginer quelle présentation l'Amicale Laïque de Bacalan allait bien pouvoir inventer cette année pour son exposition.
Après du gazon recouvrant le rez-de-chaussée il y a deux ans et les tonnes de sable déposées l'an dernier, les organisateurs ont décidé d'installer un train dans leur local.
Fort heureusement, il s'agit d'un train miniature, prêté par l'école Charles-Martin, mais qui reprend bien l'idée directrice de l'exposition : les voyages.

Deux expositions s'enchâssent ainsi.

Exposition Photos et Sculptures - 2012

Sous l'oeil de Bruno Caup, Régis Pedros apporte quelques rectifications au buste de Lambert Wilson quelques minutes avant le vernissage.
(Photo Alain Mangini)

Les photos, pour la plupart numériques, mais certaines argentiques, représentent les voyages effectués par les élèves.
Cette année, le travail prioritaire de l'atelier s'est porté sur l'encadrement.
Tous les élèves ont ainsi réalisé leurs propres cadres.

Côté sculptures, Régis Pedros a rappelé que l'essentiel de son travail se tournait vers « un voyage au centre de la terre ».
On trouve des portraits comme celui de Lambert Wilson ou d'une femme laotienne, des rakus représentant des causeuses et des sumos, un caméléon ainsi que de nombreuses autres réalisations qui attestent « qu'avec la terre, on peut tout faire ».

Exposition libre et gratuite visible jusqu'au 19 juillet au 2 rue Duquesne, arrêt Brandenburg du tram B.
Certaines photos seront ensuite exposées dans la bibliothèque de Bacalan jusqu'à fin août

Alain Mangini

Journal « Sud Ouest » - Edition du 14 Juillet 2012

Plan du Site | Liens utiles | Mentions légales
2012-2016 © Amicale Laïque de Bacalan - BORDEAUX (Gironde) | Tous droits réservés